Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit
Retour
Jean-Louis LANDRIEUX
7 novembre 2020
En Afrique, à Madagascar eux-aussi font face !

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

En Afrique, à Madagascar eux-aussi font face !

10 /11/2020 Commentaire de Jean-Louis Landrieux, Bernard Lhomme, Guy Raoulx correspondant de DBN à Madagascar

Notre ONG Cefor avait fait une belle année en 2019 dans un pays apaisé et pour une fois sans tensions politiques et sans désastre climatique. L’année 2020 allait se révéler très différente avec un 1er confinement en Avril suivi à Antananarivo d’autres confinements successifs, le « remède » présidentiel à base d’artémisia ayant évidemment totalement échoué.

Bien sûr, il faut imaginer un confinement dans les bidonvilles dont s’occupe CEFOR : par exemple celui de Isotry ( 67ha) où vivent des milliers de familles dans des baraquements précaires sans eau, sans électricité et sans hygiène. Le plus dur pour nos bénéficiaires étant que toute l’économie informelle, qui se passe sur la rue a été totalement bouleversée et parfois interrompue plusieurs semaines.

Antananarivo a été la région la plus touchée et se trouve progressivement dé-confinée depuis le 14/9 et pour une grande partie de la population c’est donc un retour à une vie « normale » forcément sans aucune distanciation sociale et sans port de masques (même si des masques sont confectionnés par certaines de nos emprunteuses). Ceci n’est pas sans risques qu’un xème confinement soit à nouveau nécessaire.

- Il faut admirer ces populations qui sont en extrême pauvreté, sans aucune aide sociale, et qui font leur maximum pour rembourser.

storage?id=1299518&type=picture&secret=eMjM8XRnUSPYXYYZ5u5NPRZLohTxVljsLXYH22tG&timestamp=1604766415

- Il faut saluer les équipes de l’ONG Cefor, 79 personnes, qui font un travail de terrain énorme pour un salaire moyen de 70€/mois.

Ces résultats qui permettent, grâce aussi aux dons de DBN qui maintiennent le fonds de crédit, de ne pas faire faillite doivent beaucoup aux efforts de gestion et de productivité mis en place pendant toute cette période. Sachant qu’avec notre accord, il n’y a pas eu de licenciements dans le personnel et que c’est bien par une excellente productivité et une présence permanente sur le terrain que les équipes de CEFOR vont survivre à 2020.

Toutefois, l’équilibre de gestion, atteint en 2019, ne pourra l’être en 2020 vu le manque de chiffre d’affaires et le financement des octrois 2021 devra aussi être reconstitué pour poursuivre à bon niveau notre action auprès des populations. Pour 2021, le besoin de financement peut être estimé à 80K€. Grâce à votre soutien ,

Don Boule de neige participera positivement à l’activité de CEFOR en 2021 en espérant pouvoir de nouveau soutenir près de 10000 emprunteurs . Ce qui, si on compte l’impact sur les familles et sur l’emploi créé « ruissellera » alors sur environ 60000 personnes.

MERCI DE NOUS AVOIR LUS ET DE VOTRE SOUTIEN.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Madagascar projet CEFOR
1 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Madagascar - Mission Les Vélos d’Ambalakilonga

Madagascar - Mission Les Vélos d’Ambalakilonga

L’ASSOCIATION SOUTENUECe projet de développement d’un petit artisanat de réparation et vente de...

4 février 2018
Madagascar - Mission Cefor

Madagascar - Mission Cefor

L’ASSOCIATION SOUTENUECEFOR (Crédit Épargne Formation), association malgache créée en...

4 février 2018
Microcrédit à Madagascar - Mission Vahatra

Microcrédit à Madagascar - Mission Vahatra

MADAGASCAR | Mission VahatraL’ASSOCIATION SOUTENUEVAHATRA est une ONG malgache créée par l’ONG...

4 février 2018
Microcrédit à Madagascar : M. et Mme Donnat et  Vahatra

Microcrédit à Madagascar : M. et Mme Donnat et  Vahatra

Monsieur est instituteur, quand il est payé, il gagne 38 € par mois. Il emprunte pour ouvrir une...

8 mars 2018
Madagascar : Éléonore, un nouveau micro-crédit après la maladie

Madagascar : Éléonore, un nouveau micro-crédit après la maladie

Éléonore réemprunte après la maladie d’un de ses enfants qui a consommé la moitié de son capital...

8 mars 2018
Madagascar mars 2017 - Les microcrédits de l'ONG Vahatra

Madagascar mars 2017 - Les microcrédits de l'ONG Vahatra

Une maraîchère présente son champ à Jean Louis Landrieux administrateur, membre du comité nord...

28 mars 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus