Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Bandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
h1

L'association Don Boule de Neige

Logotype DBN / Don Boule de NeigeDon Boule de Neige (DBN) est une association à but non lucratif (loi 1901) créée en 2003 qui entend favoriser l’initiative économique individuelle et collective des plus démunis au moyen du microcrédit.

Nous récoltons des dons que nous redistribuons à des ONG actives dans le domaine du microcrédit dans le cadre de projets soigneusement sélectionnés et activement suivis dans le temps. Nous agissons en Afrique de l'Ouest (Bénin, Burkina Faso, Togo), à Madagascar et en Asie (Myanmar, Viêt-Nam).

Notre mission


Faire reculer la pauvreté grâce au microcrédit.

Nos valeurs


Utiliser des dispositifs qui respectent les bénéficiaires et les donateurs.

♦ Respecter les bénéficiaires du microcrédit

Nous sommes convaincus que la meilleure voie de développement est celle que les personnes souhaitent elles-mêmes mettre en œuvre, car c’est la voie de l’autonomie et de la dignité !

Nous proposons des microcrédits sociaux aux plus démunis afin de leur permettre de développer une activité génératrice de revenus qui leur évite l’assistanat. Nous veillons à être présents vraiment chez les plus démunis, souvent en zone rurale ou périurbaine. Au-delà des dons qui peuvent être financiers ou en nature, nous apportons une aide à la bonne utilisation de ces dons : accueil, formation, accompagnement des emprunteurs pour assurer leur réussite.

 

♦ Respecter les donateurs

Les personnes qui donnent de leur temps ou de l’argent souhaitent elles aussi aider les plus pauvres : nous devons leurs fournir les informations au niveau de leurs attentes et leur garantir que les frais de fonctionnement sont réduits au strict minimum.

Pour ce faire, nous veillons à ne pas amputer les dons des donateurs par des frais de fonctionnement et de communication prohibitifs : nous cherchons inlassablement à contenir les frais de l’association en France, à fonctionner sans salarié, qu’avec des bénévoles, sans bureau, avec très peu de charges fixes. Respecter les donateurs, c’est aussi rechercher l’adhésion par contact personnel, sensibiliser aux questions relatives au développement, impliquer les donateurs dans le développement de la collecte pour réserver leur don au don en évitant de très coûteuses campagnes de marketing direct.

Bien faire et ne pas tout faire ! Don Boule de Neige a fait le choix de s’engager auprès des plus démunis pour qu’ils puissent démarrer des micro projets qui les rendent économiquement autonomes. C’est notre compétence et par conséquent, nous n’abordons pas les domaines pourtant hautement importants et complémentaires de l’aide d’urgence, de l’éducation, de l’hygiène et de la santé, de l’épargne, des prêts couverts par le crédit bancaire… Nous ne soutenons que les personnes qui ont un projet susceptible de les rendre économiquement autonomes et nous n’attribuons pas de prêts pour des besoins autres (consommation, santé, habitat…).

Rigueur de gestion pour l’association, exigence demandée à nos partenaires. Chaque opération est visitée une fois par an en général par des personnes qui connaissent le contrôle de gestion. Se rendre compte sur place, contrôler régulièrement, conseiller, repérer les bonnes pratiques, c’est indispensable mais cela se fait aux frais des personnes bénévoles qui voyagent. Nos échanges, notre exigence, la qualité de nos conseils ou de nos demandes sont aussi utiles que les apports de fonds de crédit ou de budget formation. Nous ne donnons que lorsque nous sommes sûrs que la qualité des informations fournies est avérée.

Chaque année, nous essayons de faire preuve d’une totale transparence de l’information auprès de nos donateurs. Nous avons un devoir d’information, quel que soit le donateur.

Michèle Picot, responsable Afrique chez Don Boule de NeigeMichèle Picot, responsable Afrique chez DBN, témoigne…


« Depuis longtemps déjà, mais plus encore depuis ces dernières années, on a vu les mouvements migratoires s’intensifier de l’Afrique vers l’Europe.

« Que viennent chercher ces gens qui prennent la mer après avoir tout quitté, ou encore risquent leur vie accompagnés de leurs enfants ? Le bénéfice de la CMU comme certains aiment le croire ? Ils quittent la misère pour en trouver parfois une autre. Celle d’une vie sans famille mais aussi sans toit, sans ressources. Don Boule de Neige, en apportant et réservant ses dons quasi exclusivement à la mise en place de microcrédits, permet à ces familles de rester sur leurs terres, de vivre de leurs activités, d’éviter les situations qui les amènent à partir dans l’espoir d’une vie meilleure.

« Depuis des années que nous menons nos missions, nous avons rencontré des centaines de femmes et d’hommes. Tous disent la même chose : ils veulent vivre dignement de leur travail ; les femmes souhaitent élever leurs enfants dans leur pays, et pouvoir les soigner, les éduquer. L’activité de DBN permet d’éviter à ces familles la contrainte de fuir leur pays en leur donnant une chance de vivre dignement de leur travail.

« Devant le renforcement des mouvements migratoires, DBN souhaite développer encore plus ses actions en Afrique et contribuer, aussi modestement que ce soit, à aider ces hommes et ces femmes à rester sur leurs terres, à y développer leurs activités, à y vivre en famille. »

Bref historique

2003

Don Boule de Neige est créée dans la région d'Avignon avec une dizaine de participants.

2004

11 750 euros sont accordés à 3 premiers projets, au Bénin, à Madagascar et au Cambodge.

2005

18 750 euros pour soutenir les projets précédents, plus un nouveau projet au Bénin. Création d'un premier blog de l’association.

2006

DBN compte 258 donateurs contribuant à 8 projets à l'étranger. Les bénévoles commencent à se rendre sur place et, en France, l'association crée des comités régionaux. Elle obtient cette année-là le Prix régional de l'innovation du Crédit Mutuel

2008

Un site internet voit le jour pour mieux faire connaître l'association et permettre de partager les témoignages des bénévoles qui se sont rendus sur place. À compter de 2009, le site permet les dons en ligne.

2011

DBN élargit son champ d'action à deux nouveaux pays : le Viêt-Nam et le Togo, mais doit faire marche arrière sur une tentative d'implantation au Laos compte tenu des contraintes administratives.
En 2012, nouvelle organisation interne et nouveaux outils de communication.
Sur place, les bénévoles poursuivent leurs recherches d'opérations innovantes ayant du sens. Ils visitent les pays bénéficiaires pour contrôler et accompagner la mise en œuvre des micro-crédits sociaux.

2013

DBN soutient deux projets dans un nouveau pays, le Burkina Faso. Les opérations existantes se poursuivent et, en 2014, DBN est sollicitée pour des actions au Myanmar (ex-Birmanie).
Ce sont aussi les premiers pas pour utiliser le financement participatif (crowdfunding).
Des groupes de sympathisants débutent à Aix et à Montréal (Québec).

2017

Belle avancée au niveau de l’organisation : un même logiciel intègre désormais base de données, compta, site et communication, fonctions jusque-là traitées séparément.
Togo, Bénin , Burkina et Madagascar sont maintenant visités chaque année par les bénévoles correspondants des pays.

2019

Nous soutenons maintenant 16 projets différents.
Reconnaissance en AG des donateurs en temps comme donateurs à part entière de l’association.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus