Foire aux questions

FAQ

N’hésitez pas à nous poser votre question par mail à contact@donbouledeneige.org pour enrichir le débat de cette foire aux questions !

Pourquoi ce nom Don Boule de Neige ?

Parce que notre démarche s’appuie sur deux effets boule de neige. Les dons servent à accorder des micro crédits. Leur remboursement à plus de 95% permettra d’accorder d’autres prêts. Votre don servira donc plusieurs fois. Comme nous demandons aux membres de l’association de la faire connaître, nous limitons nos frais, en particulier ceux de communication et de gestion de fichiers qui dans certaines associations peuvent atteindre 30 %. C’est pourquoi depuis 10 ans nos frais représentent environ 3% des dons, qui plus est ces 3% sont couverts par des recettes diverses ce qui nous permet de dire que votre don restera totalement au don puisque les frais de l’association ne consommeront pas de la neige de la boule de neige.

On a l'impression, malgré nos aides, depuis le temps, que rien ne bouge en Afrique par exemple. Ca peut nous décourager ?

Est-ce que l’aide a toujours été techniquement et humainement appropriée, n’a telle pas générée de l’assistanat, le contraire de ce que nous voulons faire ? Au Bénin nous avons vu rouiller un atelier de déshydratation de fourrage offert par un pays européen. Déshydrater du fourrage ça convient bien aux agriculteurs européens qui doivent stocker l’été du fourrage pour l’hiver…mais sous l’équateur où il n’y a pas d’hiver ! Nous nous finançons les projets individuels des micro emprunteurs qui veulent développer une activité génératrice de revenus souvent déjà démarrée mais qui plafonne jusque là faute de moyens financiers.

Oui mais… vous n'êtes pas à l'abri de la corruption ?

La corruption peut prélever sa part lors d’apports importants en particulier en nature distribués par des organismes étatiques ou semi étatiques. Envoyer nos dons par virement électronique, les faire distribuer par des ONG de terrain gérées par des conseils d’administration d’élus locaux, les affecter aux plus pauvres, en vérifier la bonne utilisation en nous rendant sur place, la rend difficile.

D'accord, mais on peut aussi craindre en France la mauvaise gestion de l'association ?

DBN association déclarée d’intérêt général, publie ses comptes sur son site y compris ses comptes de frais. Ces données sont validées depuis l’origine par un commissaire aux comptes. Les donateurs sont invités à l’assemblée générale chaque année et reçoivent le rapport moral et financier…Est-ce vrai de toutes les associations dont vous faites partie ? A l’assemblée générale nul ne peut détenir par procuration plus de 10 % des voix des donateurs inscrits. Celui qui détient le chéquier, le trésorier, n’est pas celui qui signe et personne ne peut s’accorder de chèques à soi même puisque le président ou les vice-présidents ne peuvent signer un chèque de remboursement qui leur serait destiné. Tout règlement supérieur à 3.000 euros doit être cosigné. Une ONG destinataire de nos dons ne peut faire partie de notre conseil d’administration et un administrateur de l’association ne peut faire partie de l’association destinataire d’un don.

Soit, mais pourquoi DBN ne donne pas en France ?

C’est un choix. En France les organismes de micro crédits, comme l’Adie ou France Active ne manque pas de fonds de crédit ou de subventions de fonctionnement. Par contre elles peuvent manquer d’emprunteurs ce qui vous paraîtra surprenant.

Il n'est pas nécessaire de passer par DBN, je peux donner directement !

Bien sûr ! Cependant en donnant en direct vous soutenez probablement une seule action. Dans notre cas, les œufs, vos dons, sont dans des paniers différents. Et puis par rapport à une ONG nous représentons un poids de compétence qui facilite l’échange d’information et la qualité de notre suivi. Font partie de notre conseil d’administration : trois ingénieurs dont deux ont travaillé à l’international, un avocat honoraire de droit international, un ambassadeur honoraire, un contrôleur financier, un directeur financier, un consultant en stratégie, un responsable organisation…

Vos déplacements pour aller voir, c'est essentiel, mais ça coûte à l'association ?

Les membres du conseil, tous bénévoles, qui se déplacent le font à leurs propres frais. Ils partent avec un ordre de mission précis et de ce fait peuvent déduire de leurs impôts 66% des dépenses de la mission. Le reste les 34% sont à leur charge comme dans le cas d’un don en argent qu’ils auraient pu faire.

Pourquoi les intérêts sont aussi élevés pour les emprunteurs ?

En gros, ils vont de 1% à 2,5% par mois pour les emprunteurs et selon les pays. A cela trois raisons. La première : le taux d’inflation de ces pays. Il faut bien en tenir compte dans le capital prêté sinon avec le temps ce qui vous reste de capital à prêter représente de moins en moins de valeur. La seconde : les frais de traitement d’un prêt de 50 € ne sont pas du même niveau que ceux du traitement d’un prêt de 10.000€ en Europe même si là bas certains frais d’exploitation sont moins élevés. La troisième : le coût de la formation et de l’accompagnement sur le terrain indispensables pour la réussite des premiers prêts. Les intérêts des Instituts de Micro Finance sont leur seule ressource. S’ils prêtent à taux zéro, quelqu’un d’autre doit financer le fonctionnement et l’on retombe dans l’assistanat. D’ailleurs à supposé que grâce à votre assise financière vous ayez la possibilité d’avoir accès là bas une banque pour des prêts de 1000€ vous paieriez quand même au minimum 1% d’intérêt par mois…Si vous n’avez que les usuriers pour vous financez vous payez de 10% à 100% d’intérêt par mois. Dans les faits les emprunteurs remboursent à plus de 95%. Il nous semble que le principal risque n’est pas le taux d’intérêt mais le surendettement si les emprunteurs s’adressent à plusieurs organismes différents, d’où une information en réseau entre les ONG.

Peut-on dire que le micro crédit est un crédit à la consommation qui, de renouvellement en renouvellement, rendrait les gens dépendants ?

Une ONG responsable va, une fois que le prêt est accordé, vérifier qu’il a servi à ce qui avait été demandé : de l’investissement productif pas du prêt à la consommation.

Pourquoi doit-on vous donner et pas vous prêter ?

Parce que DBN a pour vocation d’aider pendant 5 ,7 ou 9 ans les ONG jusqu’au moment ou distribuant suffisamment de prêts elles collectent un niveau d’intérêts qui leur permettra de couvrir leurs frais et donc d’avoir un compte d’exploitation rassurant le banquier qu’elles contacteront alors. Si vous nous prêtez même sans intérêt, DBN à son tour ne pourra que prêter, se fera rembourser par l’ONG qui jamais n’arrivera à se constituer un fond de roulement lui permettant d’atteindre l’autonomie précédente. C’est à votre honneur d’accepter cette démarche qui vous permettra cependant de bénéficie d’un avoir fiscal de 60, 66, ou 75% de votre don là où si vous nous aviez prêté vous auriez reçu 100% de celui-ci aux défauts de remboursement près de l’ONG.